LVMH : le luxe ne connait pas la crise !

Le CAC40 a clôturé en hausse le 03/08/2012 à 3374.19 points soit une hausse de 4.38% sur la journée. Cette hausse compense la baisse de la veille de 2.68% et cette hausse vient de la confirmation de la nouvelle politique de l’Union Européenne. Dans ce cadre, l’action LVMH Moet Vuitton a une action cotée à 128.20 € en hausse de 5.43% sur la journée. L’action a augmenté de 17.18 % depuis le 1er Janvier et de 4.44 % depuis 1 mois.

Environnement

LVMH a été créé en 1987 et est aujourd’hui le leader mondial de l’industrie du luxe. Elle possède un ensemble de plus de 60 marques dans de nombreux domaines et est reconnue pour ses vins et spiritueux (Champagne Ruinart et Dom Pérignon…), pour la mode et la maroquinerie (Louis Vuitton, Kenzo, Givenchy,…), pour les parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain,…) et pour les montres et joaillerie (Bulgari, Hublot,…). L’entreprise possède aussi de nombreux magasins de distribution comme le Bon Marché Rive Gauche, La Samaritaine ou encore Sephora. La société a plus 3 000 magasins à travers le monde et près de 100 000 collaborateurs (80% à l’étranger). Son chiffre d’affaire provient majoritairement de la mode et maroquinerie (36.7%), suivi par les vins et spiritueux (14.8%) puis par les parfums (12%) et enfin par joaillerie (8.1%). Les sous marques du groupe représentent 28% du chiffre d’affaire de l’entreprise ce qui montre la force de LVMH à s’implanter dans des endroits stratégiques pour attirer une clientèle aisée. L’entreprise est présente à travers le monde avec 12.1% de son activité en France, 20.3% en Europe, 8.3% au Japon, 27.2% en Asie et 22.1% aux Etats-Unis. Le président directeur général est Bernard Arnault et sa famille reste l’actionnaire majoritaire de l’entreprise avec 46.48% des parts.

Actualités

L’actualité de l’entreprise est faible au deuxième trimestre 2012. Le 03/05/2012, LVMH annonce la prise de contrôle des Tanneries Roux qui est un ancien fournisseur de grandes maisons de luxe. Le 14/05/2012, LVMH annonce vouloir implanter un pôle d’innovation près d’Angers. Le 14/06/2012, LVMH frappe fort en s’adjugeant la maison parisienne Arnys à hauteur de 100% des parts. Cette acquisition est un coup de tonnerre car l’entreprise Arnys existait depuis 1933 et était l’une des dernières entreprises spécialisées dans la confection sur mesure.

Le 15/05/2012, l’agence de notation Standard & Poors a confirmé les notes de court terme et long terme de LVMH tout en relevant la perspective de stable à positive.

Analyse Financière

Le chiffre d’affaire a augmenté de 26% au premier semestre 2012 et s’établit à 12.966 milliards d’euros. Ce chiffre d’affaire est poussé par une croissance de 12%, un résultat net de 1.681 milliard d’€ – hausse de 28% – ainsi qu’un résultat opérationnel de 2.659 milliards d’€ – hausse de 20% – sont dans le vert sur ce premier semestre. Ces excellents résultats confirment la force de l’entreprise qui gagne régulièrement de nouvelles parts de marché et sa domination sur le marché mondial actuellement.

La trésorerie et équivalents de trésorerie (2.303 milliards d’€) est en légère hausse sur 2011 mais reste relativement faible pour une grande entreprise. Cette faible trésorerie pourrait être préjudiciable en cas de baisse d’activité soudaine mais l’entreprise semble sûre de sa force et de sa compétitivité. Les capitaux propres, en revanche, sont en hausse fin 2011 et s’établissent à 23.512 milliards d’euros. Le bilan de LVMH est en forte hausse sur 2011 avec une augmentation de 10 milliards d’€ ce qui est très important pour une grande entreprise comme LVMH. La rentabilité financière (14.74) et le ratio d’endettement (20.49) sont dans le vert et confirme la bonne dynamique de l’entreprise.

Gouvernance

La politique de l’entreprise ne devrait pas être modifiée sur la fin de l’année avec une fin d’année qui s’annonce radieuse. L’objectif de LVMH est de toujours asseoir son leadership mondial avec la volonté d’acquérir de nouvelles marques tout en souhaitant une croissance durable. L’autre objectif de l’entreprise est aussi de remplir son rôle de mécène en investissant dans la culture, l’éducation et l’humanitaire.
Les dividendes sont annoncés en hausse pour 2012 (3 €) et pour 2013 (3.33 €). Le PER de l’action est légèrement supérieur à celui du CAC 40 et est annoncé à la baisse en 2012 (17.04) et 2013 (15.22) ce qui devrait permettre un retour à la normal.

Conclusion

L’objectif à 3 mois est une action à 145 euros soit un gain potentiel de 13.10% ce qui semble réalisable vu la dynamique et la stratégie de l’entreprise. Morningstar considère que l’action est légèrement surcotée de 0.16% mais la tendance reste au renforcement de position sur ce titre.

Maxime Rousseff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *