Un carnet de commande bien rempli pour Alstom

Recommandation : Achat ou Conservation
Cours au 18/12/2012 : 30.575 €

L’action Alstom suit actuellement une tendance haussière depuis le 16 novembre ; le cours est passé de 26.14 € à 30.57 € en un mois. L’action est à son plus haut niveau depuis le 26 mars dernier.

Environnement
La Société Alstom est diversifiée autour de trois pôles : la production d’électricité, la construction ferroviaire et la distribution d’électricité. Ces trois pôles sont gérés par les principales filiales. Alstom Power réalise les équipements et services de production d’énergie ce qui représente 54 % du chiffre d’affaires (CA) ; Alstom Transport s’occupe des équipements de transport ferroviaire pour 25.9 % du CA et Alstom Grid est spécialisé dans les équipements de transport et de distribution d’électricité, 20.1 % du CA, part du groupe en croissance. Les principaux investissements de ces derniers mois se font au profit des filiales Power et Grid.
Le groupe fait face à différents problèmes que sont la dépendance aux dépenses publiques, notamment dans les pays occidentaux où il réalise 50 % de son activité ; le faible positionnement sur les énergies renouvelables alors que le débat sur le nucléaire se poursuit ; et la concurrence chinoise grandissante.

Actualités
Au cours des derniers mois, Alstom a signé de nombreux contrats avec différents pays. En Allemagne, un contrat de 350 millions d’euros a été signé pour la construction d’une centrale à gaz à cycle combiné électricité-chaleur de 450 mégawatts (MW), celle-ci sera une des plus efficaces du monde avec un rendement de 85 %. En Italie, un contrat répondant à un appel d’offre concernant la fabrication de 70 trains régionaux a été signé ; au Brésil, 80 voitures de métro seront construite par le groupe pour 105 millions d’euros.
En France, 250 éoliennes seront produite par Alstom pour s’installer sur les côtes Atlantiques et le groupe fournira la RATP en rame de métro pour l’extension de la ligne 14 dans les prochains mois.
Au Maroc, l’inauguration du Tramway de Casablanca a été réalisée par le roi Mohammed IV et au Kazakhstan, une usine de locomotive a également été inaugurée.
Le groupe poursuit donc son développement dans de nouvelles régions en restant très présent dans les pays occidentaux.
Le groupe a publié ses résultats du premier semestre, clos fin septembre, en nette hausse. Le résultat net progresse de 11 % à 403 millions d’euros et le chiffre d’affaire de 4 % à 9.748 milliards d’euros. Patrick Kron, Président-Directeur Général d’Alstom, a déclaré sur les commandes sont en hausse de 19 % sur les six premiers mois de l’année 2012-2013 et que « pour le quatrième semestre consécutif, les commandes reçues sont supérieures au chiffre d’affaires ».

Analyse financière
Le chiffre d’affaires d’Alstom a fortement progressé entre 2007 et 2010 passant de 16.9 milliards d’euros à 20.9 milliards d’euros, l’année suivante il a reculé de un milliards d’euros. Le résultat net avait chuté en 2010 à 490 millions d’euros avant de repartir à la hausse à 744 millions. Les résultats du premier semestre 2012-2013 semblent confirmer une hausse.
Du côté des ratios, la marge opérationnelle reste faible mais remonte à 5.38, la rentabilité financière progresse à 16.78 (+5) et le ratio d’endettement grimpe à 66.04 (+25).

Gouvernance
Le groupe est très internationalisé. En effet, il ne réalise que 10.3 % de son CA en France. La majeure partie est en Europe (32 % du CA) mais également en Asie Pacifique (21.7 %), région dans laquelle le groupe progresse fortement (+3.6 points en un an) et en Afrique et Moyen Orient (15 %), viennent ensuite l’Amérique du Nord (12.2 %) et l’Amérique latine et centrale (8.8 %).
Alstom mène une politique d’expansion grâce à de nombreux investissements à travers le monde. L’augmentation du CA et des parts de marché sont la priorité mais une hausse du résultat est également l’objectif à atteindre.
Entre 2006 et 2010 le groupe a distribué des dividendes en hausse, passant de 0.40 € à 1.24 €. Ils ont ensuite été réduits à 0.60 € avant de partir à la hausse à 0.80 € en 2012. Les analystes prévoient une poursuite de cette hausse à 1 euro en 2013.

Conclusion
Alstom continue son développement dans les pays à forte croissance, notamment en Asie et au Brésil. Il garde néanmoins de nombreux contrat avec les pays occidentaux bien que la demande publique soit en baisse.
Les prévisions à deux ans sont bonnes, le bénéfice par action devrait atteindre 3.52 € (+0.51) ; le rendement à 3.31 % et le PER, qui représente la cherté de l’action, réduire à 8.59.
Le conseil est donc à l’achat ou au renforcement de l’action avec un objectif de cours à trois mois de 34 euros.

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *