Cap Gemini : les investissements payent

Le CAC 40 est en baisse depuis le début de la semaine et fluctue autour des 3 000 points suite aux annonces des dégradations de Moody’s mais surtout à l’incapacité des puissants européens à se mettre d’accord (Chypre vient de demander de l’aide). Dans ce cadre, l’action CAP Gemini est en hausse 11.89% depuis le 1er Janvier 2012 mais en baisse depuis une semaine. L’action s’établit le 28/06/2012 à 27.74 à l’ouverture et poursuit la baisse du début de semaine.

Environnement

Cap Gemini est une société d’informatique qui propose un grand nombre de service dans de nombreux domaines. Elle se base sur la coopération et l’échange pour réaliser les projets et utilise les nouvelles technologies pour faire face à la compétitivité. Elle a conçu son propre logiciel dans la gestion de relation client dans lesquels les clients peuvent exprimer leur avis afin de répondre le plus rapidement possible aux problèmes rencontrés et satisfaire au mieux leur clientèle. Le chiffre d’affaire se répartit à 41.5% dans la conception, le développement et l’intégration des systèmes, 37.5% dans les prestations d’infogérance, 15.7% dans les prestations de services informatiques de proximité et 5.3% dans les prestations de conseil. L’une des particularités de Cap Gemini est sa diversification sur le plan mondial car l’entreprise est très peu présente en France (seulement 22% de son activité) et le reste dans les autres pays du monde : Royaume-Unis et Irlande 20.1%, Benelux 13.1%, Scandinavie 6.5%, Europe et Amérique Latine 16.8% et Amérique du Nord 18.6%. Cette particularité se retrouve aussi dans les effectifs : 38363 sont embauchés en Inde pour un total de 119 707 personnes dans le monde.

Les concurrents dans le domaine informatique ne manquent pas aussi bien en Europe que dans le reste du monde. En effet, IBM, Microsoft ou encore Atos Origin sont certains concurrents de l’entreprise. L’entreprise possède deux filiales : Sogeti et Cap Gemini consulting.

Actualités

L’entreprise est apparue dynamique au mois de Juin. Le 05/06/2012, Cap Gemini annonce avoir signé un contrat de 5 ans avec le groupe Australia et New Zeland Banking Group qui mobilisera ses effectifs en Inde et en Australie. Le 06/06/2012, la filiale de CPM Braxis Cap Gemini accueille un nouvel actionnaire publique. Le 08/06/2012, l’entreprise émet 6 000 000 d’actions pour ses salariés ce qui marque la volonté de l’entreprise de continuer sa bonne dynamique du début de l’année. Elle a annoncé le 11/06/2012, par l’intermédiaire de sa filiale Cap Gemini Norge AS, avoir signé un contrat de 26 millions avec l’administration norvégienne du travail. Le 14/06/2012, elle annonce avoir été retenue pour un contrat de 5 ans avec Cargotec. Ses nombreux investissements à travers ses filiales permet à l’entreprise d’avoir un panier de commande remplit pour l’année 2012 et elle ne devrait donc pas subir une baisse d’activité importante cette année.

Analyse Financière

Le chiffre d’affaire de 2011 est en nette hausse par rapport à 2010 ce qui peut expliquer la hausse du cours depuis le début de Janvier. Le chiffre d’affaire au premier trimestre 2012 est 2 565 milliards d’euros soit une hausse de 8.38% par rapport au premier trimestre 2011. Cette bonne dynamique s’expliquer par la signature des nombreux contrats mais aussi par une bonne situation financière : marge opérationnelle en hausse de 9.25% sur fin 2011, une rentabilité financière en hausse de 3 points par rapport à 2010. Globalement la plupart des postes du bilan sont en hausse avec des capitaux propres supérieurs à la crise de 2007 et une hausse de la trésorerie. Le résultat net ainsi que le résultat opérationnel de l’entreprise sont dans le vert ce qui signifie donc que les principaux indicateurs de l’entreprise sont bons et les investissements dans cette entreprise n’apparaissent pas pour le moment risqués.

Il faut noter néanmoins que le résultat net par action est de 1 ce qui relativement faible et que le ratio d’endettement est toujours négatif malgré une nette amélioration sur l’année 2011 (hausse de 144,56%). Ce ratio négatif est principalement dû à une hausse du coût de l’endettement de financier net qui s’établit à – 65 000 sur l’année 2011 soit une hausse de 11.20%.

Gouvernance

Comme nous l’avons vu précédemment, l’entreprise vient d’annoncer l’émission de 6 millions d’action pour ses salariés. Le bénéfice par actions est annoncé en hausse pour les années 2012 et 2013 avec des dividendes qui s’annoncent stable pour les années suivantes. La volonté du président directeur général, Monsieur Paul Hermelin, est de poursuivre ses investissements à travers le monde afin de conforter ses positions dominantes sur son marché mais aussi de se développer sur les nouveaux marchés asiatiques qui ne représentent aujourd’hui que 2.9% de son chiffre d’affaire.

Conclusion

L’entreprise est considérée comme stable. L’entreprise n’est pas dans un climat très incertain et son avantage concurrentiel est correct. Le PER de l’action est annoncé stable pour les années 2012 et 2013 et sera probablement autour de 10. Le potentiel de croissance pour l’année 2012 est bon et l’entreprise semble faire preuve de transparence sur ses résultats : la tendance est donc à l’achat et au renforcement de position sur ce titre. L’objectif à 3 mois est une action à 39 euros soit une hausse potentielle de 43.96% ce qui peut sembler beaucoup mais vu la stabilité de l’entreprise, l’objectif semble réalisable.

Maxime Rousseff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *