États-Unis: Taux d’emplois non-agricoles

Selon les chiffres officiels, l’économie américaine a supprimé 598.000 emplois non agricoles en janvier. En plus des suppressions d’emplois bien plus nombreuses qu’attendu par les économistes qui tablaient en moyenne à 530.000, ce mois est le plus destructeur pour l’emploi depuis 34 ans. Même si tous les secteurs ont été touché, à l’exception du secteur de l’éducation, de la santé et du service public, et alors que le secteur tertiaire emploi 85% de la main d’œuvre, sur les 598 000 emplois supprimés ce mois ci le seul secteur industriel a perdu 319 000 emplois.
Dans la série des mauvaises statistiques, le ministère a revu en forte hausse son estimation du nombre des postes détruits en décembre, à 577.000, au lieu des 524.000 annoncés il y a un mois. Ainsi ceci traduit bien les propos du responsable des statistiques du département du Travail, « Depuis le début de la récession en décembre 2007, les pertes d’emplois ont atteint 3,6 millions, dont la moitié environ a eu lieu au cours des trois derniers mois ».
A ce jour le taux de chômage de la première économie mondiale se porte à 7,6% de la population active, au plus haut depuis septembre 1992, contre 7,2% en décembre, et 7,5% attendu par les analystes. Pour finir un chiffre un peu plus positif, le salaire horaire moyen a augmenté de 0,3% à 18,46 dollars, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,2%, cependant l’ensemble des statistiques auront un impact négatif sur le dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *