Moody’s dégrade la dette éspagnole

Cours 1 EUR = 1.317 USD

Le taux spot EUR/USD est actuellement de 1.317 $. En fin de semaine dernière l’euro a atteint près de 1.33 $ avant de voir sa valeur diminuer. Dans la journée d’hier le cours a fortement baissé pour atteindre 1.27 $ ; depuis ce matin la tendance est haussière.

Actualités

Lundi soir, l’agence de notation Moody’s a dégradé la note de la dette souveraine de l’Espagne de deux crans et celle du Portugal, de la Slovaquie, de la Slovénie, de Malte et de l’Italie d’un cran. Les perspectives pour la France, l’Angleterre et l’Autriche sont abaissées à négatives. Ces décisions sont motivées par le fait que les projets de reformes budgétaires et institutionnelles dans la zone euro ne sont pas à la hauteur pour faire face à la crise des dettes souveraines.
Dans la journée de mardi s’est tenu un sommet entre l’Union Européenne et la Chine au cours duquel la question des dettes souveraines des pays de la zone euro a été posée. Le président de la Banque centrale de Chine, Zhou Xiaochuan, a déclaré que la Chine allait « s’impliquer d’avantage » pour trouver une solution à la crise des dettes notamment par le biais du FMI ou du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Elle devrait également continuer à investir dans les obligations d’Etat.
Du côté des indicateurs, le PIB de la France et celui de l’Allemagne ont été annoncés en hausse ce matin respectivement à +0.2 % et – 0.2 % pour le dernier trimestre 2011. Le consensus les attendait à un niveau inférieur à -0.2 % et –0.3 %.
L’indice ZEW de confiance des consommateurs allemands gagne 27 points pour atteindre +5.4 ; il redevient positif pour la première fois depuis mai 2011. La production industrielle de la zone euro recule de 1.1 %.
Du côté des États-Unis, les ventes au détail hors automobiles passent de -0.5 % le mois dernier à +0.7 %. L’indice des prix à l’importation augmente lui de 0.4 % après avoir stagné à 0 % le mois dernier.

Macroéconomie

L’accord trouvé durant le week-end entre la Grèce et ses créanciers, concernant l’effacement d’une partie de sa dette en contrepartie de mesures de rigueur, a porté l’euro en fin de semaine dernière par anticipation et a continué lundi après l’accord. Néanmoins, la tendance s’est renversée avec le report du déblocage du plan d’aide. En effet les ministres des finances de la zone euro ont reporté la réunion qui devait se tenir ce mercredi afin de mettre en place le second plan d’aide à la Grèce. Le pays n’a pas encore rempli les conditions qui lui ont été fixées selon Jean-Claude Juncker.
L’abaissement de la note et de la perspective de plusieurs pays de la zone euro par l’agence Moody’s a contribué à la baisse de l’euro face au dollar dans la journée de mardi. L’agence de notation rappelle que la menace pèse toujours sur la zone euro concernant la dette des pays et que des mesures importantes doivent être prises.
La solution pourrait venir de la Chine. En effet cette dernière grâce à l’investissement dans le FMI, FESF et les obligations d’Etat faciliterait les capacités de financement des pays de la zone.

Risque

La Grèce doit rembourser 14.5 milliards d’euros avant le 20 mars prochain faute de quoi elle se retrouverait en situation de défaut de paiement. L’accord avec ces créanciers était donc crucial, le pays doit désormais mettre en place de nouvelles mesures de rigueur afin d’obtenir le déblocage du second plan d’aide. Cette aide est indispensable à la Grèce pour rembourser la première échéance.
Les autres pays de la zone euro doivent également faire attention à leur dette et aux mesures de rigueur en leur sein. L’agence de notation Moody’s a dégradé six pays et rappelé à l’ordre deux autres dont la France et également un pays hors zone euro : l’Angleterre.

Agenda de la semaine

Dans la journée de ce mercredi l’indicateur de la production industrielle et celui de la santé économique de secteur manufacturier aux États-Unis sont attendus en hausse. Le procès-verbal du Comité fédéral des marchés ouverts (FOMC) concernant les taux d’intérêt se tiendra en fin de journée.
Les chiffres du chômage américain seront publiés jeudi, ils sont attendus en légère hausse. Le discours du président de la Reserve Fédérale, Ben Bernanke, est également attendu ce jour.
L’indice des prix à la consommation sera publié vendredi.

Conclusion

Le taux spot EUR/USD suit une tendance haussière depuis ce matin porté par le sommet Chine-UE et par les bons indicateurs du PIB en Allemagne et en France. Cette hausse pourrait être de courte durée du fait de la situation grecque. En effet, le second plan d’aide est indispensable pour le pays et celui-ci doit mettre en œuvre des mesures de rigueur pour la débloquer.
L’euro devrait continuer une légère reprise face eu dollar d’ici à la clôture du marché vendredi soir, porté par les déclarations chinoises. Le taux devrait dépasser la barre de 1.32 $.

Colin Rousselot

1 comment for “Moody’s dégrade la dette éspagnole

  1. Raghava
    26 juillet 2012 at 18h53

    Hi, currency trading is similar to stock trading and all technical and fundamental analysis is approximately the same. You just have to know that currency pairs always go up and down. Usually forex brokers don’t charge commission fees. They gain from spread. You should find Brokerage Company with smallest spread.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *